Dans un précédent billet, je vous présentais le programme de cette édition 2015 des Journées européennes du Patrimoine (nom de code : #JEP2015) ainsi que quelques idées de sites à visiter dans notre belle ville de Bordeaux.

Comptant moi aussi profiter de cet évènement, j’avais noté quelques idées de visites sur une feuille, et nous sommes partis en famille pour une promenade dans Bordeaux, au petit bonheur la chance… Il faut croire que la chance était de notre côté puisqu’il n’y avait pas trop de monde sur notre chemin, en tout cas nous n’avons pas affronté de longues files d’attentes ! L’escapade n’a pas été de tout repos, mais j’en ramène quelques jolis souvenirs, dont plusieurs lieux qui ne sont habituellement pas ouverts au public (la qualité des photos laisse un peu à désirer, elles sont prises avec mon téléphone…).

L’atelier Fer Emeraude des Chartrons

Découverte de cet atelier « intimiste » de ferronnerie d’art, situé à deux pas de la place Paul Doumer, dans le quartier des Chartrons. L’atelier Fer Emeraude est un lieu surprenant, jonché de portails, chaises en fer forgé, enclumes et autres outils du métier. Le milieu est assez hostile entre les coups de marteau, la chaleur du feu et cette atmosphère de « vieille forgerie », pourtant on a bien envie d’y rester un moment pour regarder Pierre Guillebeaud travailler… Ses deux fils suivent la même voie, on les recroisera d’ailleurs à la Cour Mably un peu plus tard, occupés eux-aussi à taper sur le fer rougi !

Le CAPC, musée d’art contemporain de Bordeaux

Installé dans l’ancien Entrepôt Lainé de denrées coloniales, le CAPC est sans doute le lieu emblématique de l’art contemporain à Bordeaux. Au fil des expositions, le lieu est revisité par des scénographies ou éclairages différents qui mettent en valeur ce superbe bâtiment.

Le Grand Théâtre

Un des bâtiments phares de la ville de Bordeaux, si bien que je m’attendais à ne même pas pouvoir accéder au Grand Théâtre, que je connaissais néanmoins déjà. Malgré de nombreux visiteurs, nous avons pu déambuler dans le bâtiment sans encombres pour découvrir les salons décorés (à outrance ?), et surtout la salle elle-même, où on se promet de revenir pour un spectacle !

Place Pey Berland, atelier taille de pierre

Ce n’est pas réellement un site à visiter, mais plutôt une petite halte sur la place Pey Berland pour observer petits et grands (mais surtout petits, quand même) s’essayer à la taille de pierre. Les résultats sont assez mitigés, mais visiblement l’initiation plait à tous ! Au passage, avez-vous déjà remarqué ces 3 petites maquettes de quartiers en bronze qui sont implantées dans Bordeaux ? Ce sont des « plans reliefs » du sculpteur girondin François Didier, qui « permettent aux visiteurs de découvrir d’un simple coup d’œil (pour les voyants) et par le toucher (pour les déficients visuels) l’architecture et la situation des principaux monuments présents sur trois des plus belles places de Bordeaux ».

L’École Nationale de la Magistrature

Située à deux pas de la place Pey-Berland et accolée au palais de justice de Bordeaux, l’Ecole Nationale de la Magistrature reste assez mystérieuse pour la plupart des Bordelais. Implanté sur ce qui fut autrefois le château du Hâ, dont est encore visible une des tours, le lieu est chargé d’histoire puisque le Fort du Hâ servit de centre de détention pendant la Seconde Guerre mondiale (ce qui explique qu’on y trouve également le Mémorial de la Déportation). Le bâtiment « récent » de l’ENM est quant à lui une création architecturale intéressante et plutôt réussie !

Le site historique des Archives départementales de la Gironde

Depuis 2011, la majeure partie des archives départementales est située cours Balguerie-Stuttenberg. Auparavant, toutes ces archives étaient entreposées dans l’hôtel des Archives départementales de la rue d’Aviau, juste à côté du Jardin Public. Ce fut l’un des premiers bâtiments en France à être spécialement conçu pour accueillir des archives publiques, qui comptait au départ 5 kilomètres linéaires de rayonnages pour accueillir des documents (si mes souvenirs sont bons, du moins…). Si le bâtiment n’est pas abandonné aujourd’hui, son activité est considérablement réduite, même si de nouvelles collections d’archives arrivent régulièrement et nécessitent un travail de restauration et inventaire.

Le Musée des Compagnons du Tour de France

Rien à voir avec le vélo, mais à défaut de sport on peut quand même saluer la performance artistique du Musée des Compagnons du Tour de France ! Située pas très loin de la gare, vers le quartier du Sacré-Cœur, vous pourrez évidemment y découvrir l’histoire et la vie de ces artisans aux mains d’or (ébénisterie, menuiserie, charpenterie, maçonnerie, taille de pierre…). Vous pourrez encore et surtout contempler près de 80 chefs-d’œuvre réalisés par les Compagnons. Pour ces journées du patrimoine, nous avons pu profiter en direct de leur savoir-faire, et les plus jeunes ont pu s’essayer à divers corps de métier…

>>> J’espère que vous avez apprécié cette petite « promenade » et que ça vous donnera quelques idées pour l’année prochaine, d’ici là n’hésitez pas à partager vous aussi vos découvertes à l’occasion de ces Journées du Patrimoine ! 😉

Publicités