Cela fait des années que l’envie me démange, que j’en parle un peu autour de moi, que j’y pense : avoir un blog (oui, j’ai un peu de retard). Pas forcément un blog où j’expose les moindres détails de ma vie, mais plutôt un espace où je peux partager un peu de mes centres d’intérêt, donner mon avis sur des chanteurs ou films, mettre à l’honneur certaines choses qui retiennent mon attention, un cabinet de curiosités en quelque sorte.

Alors voilà, cet espace est créé. Je ne m’impose aucun rythme, aucune ligne éditoriale trop rigide, si ce n’est de prendre plaisir à partager avec vous « les petits riens qui font les grands moment, qui vont qui viennent, quand ils ont le temps, les atomes de vie qu’on attrape en rêvant » (merci Jean-Louis).

Mais au fait, vous vous demandez peut-être pourquoi appeler ce blog « La p’tite monnaie » ? Certain-e-s d’entre vous auront sans doute saisi la référence à la chanson éponyme de Bénabar, selon laquelle : « Le bonheur, ça se trouve pas en lingot, mais en p’tite monnaie ». L’idée que mon blog puisse correspondre à cette image me plaît bien : on viendrait y picorer des fragments de rire, rêver un peu, se laisser surprendre… Avec une « programmation » aussi éclectique, j’assume le risque de vous voir froncer des sourcils ou faire la moue devant certains billets, mais peu importe, tant que vous ne restez pas impassibles ! 🙂

Affaire à suivre…

Publicités